AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Noyade en pleine nuit. [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Itotsu Mizuno

Nouvel(le) arrivant(e)
Nouvel(le) arrivant(e)
avatar

Âge RP : déja vue,déja trouvé,déja perdu voila pouquoi je ne cherche plus

Race : Del sol
Élèments : Invisibilité, traverser les matières solides

MessageSujet: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Mar 26 Fév - 15:41:13

Vingt et une heure cinquante deux, presque vingt deux heures et déjà, comme des milliers de diamants, les étoiles éclairaient ce ciel d’un bleu marine sombre presque noir. La lune formait un croissant de lumière et dominait sur ce ciel de par sa lumière plus douce et plus grande. Elle était l’unique lueur dans ce monde de ténèbres appelé « nuit ». L’on pouvait distinguer son reflet dans l’eau sombre et salée du port. L’air était lourd et humide. Il avait fait chaud toute la journée mais le vent se levait et la pluie s'apprétait à faire son apparition. Les bateaux n'etaient pas nombreux à être présents sur le port. En effet, seulement deux bateaux à compter sur environ cinquante places disponibles. Sans doute le port n’était plus beaucoup fréquenté ces temps-ci. C’était l’endroit idéal. Il faisait sombre, pas vraiment chaud et c’était calme, seul le doux son des bruissements de l’eau venait perturbé ce silence de quasi mort.

Tomoko marchait. L’endroit n’était pas vraiment rassurant pour un port. Elle s’en fichait. Elle avait été tourmentée par une image qui ne voulait plus se détacher de sa rétine et ce depuis son réveil. Cette image était celle de sa sœur qui lui disait qu’elle la haïssait. Cette image était insupportable. Sans doute le plus mauvais souvenir de sa vie et aussi celui qui l’avait poussé à ce suicider.

Quoi qu’il en soit, elle était venue ici dans l’espoir d’oublier. Une atmosphère calme et humide l’aidait souvent à se détendre. Tomoko s’assit sur le bord de l’eau et enleva ses chaussures. Une petite brise se leva, c’était le comble de l’agréable. Malgré cela, un léger frisson parcouru Tomoko.

Elle s’allongea et commença à regarder ce ciel d’une somptueuse beauté. Au bout d’une demi-heure, les paupières de la jeune fille se firent de plus en plus lourde. La fatigue la gagnait. Cette jeune fille ferma les yeux et lentement découvrit le pays des rêves. Son premier rêve était doux et remplis de magnifiques souvenirs de sa sœur. Puis à la fin de son rêve, elle découvrit un spectacle d’horreur. Son père apparut et tua sa soeur. Tomoko commença à s’agiter. Son rêve continua jusqu’à ce qu’il fut si insupportable que Tomoko fut obligée de se réveiller. Elle suait, à présent c’était l’image de son père qui restait collé sur sa rétine.

Elle versa une larme. Elle se mit à tout maudir, sa propre existence, l’existence de sa sœur ainsi que celle de son père. Elle se mit à claquer dans ses doigts, un bloc de diamants à l’état brut apparut. Elle claqua à nouveau dans ses doigts et cette fois un bloc de diamants luisant était apparu et ses reflets étaient illuminés par la lueur de la lune. Elle claque une dernière fois dans ses doigts et cette fois un poignard se dessina. Elle l’empoigna, puis elle se visa elle-même et se mit à poignarder sa cuisse en haïssant son propre sang. Elle se poignarda environ trois fois avant de ressentir la douleur et de se calmer.

Elle avait agit sans réfléchir, elle s’était poignardée et la douleur se faisait de plus en plus intense. De plus, elle saignait abondamment et ses mains étaient couvertes de sang. Elle se leva et marcha quelques mètres, puis elle trébucha. Elle se releva mais ne réussit pas à faire un pas car ses jambes tremblantes se dérobèrent sous son poids ne parvenant pas à la porter plus loin. Elle se retrouva au sol dans la totale impossibilité d’avancer plus loin. Elle arracha sa manche et entoura sa cuisse du tissu noir en serrant bien fort pour arriver à stopper l’hémorragie. Ses paupières devenaient encore plus lourde que lorsque qu’elle avait sommeil.

Elle regarda le ciel et ferma les yeux. Elle rêva encore de son père et se mit à s’agiter encore plus. Le sol devenu glissant à cause du sang et l’agitation de Tomoko la firent rouler lentement vers le bord de l’eau. Là, elle tomba dans l’eau glacé. Sa plaie se mit à saigner encore plus qu’à la surface. Elle ouvrit les yeux, mettant quelques secondes avant de s’apercevoir où elle se trouvait et se mit à se débattre pour essayer de gagner la surface.

Ne savant pas nager et étant engourdie par la douleur, Tomoko n’arriva pas à grand-chose. Elle coulait lentement et inexorablement vers le fond de l’eau salée qui se teintait de rouge au fur et à mesure. Elle ferma alors les yeux et se dit que tout ceci n’était qu’un rêve. Rien de plus qu’un mauvais rêve très douloureux et même s‘il paraissait réel, elle se réveillerait dans quelques instants en étant soulagée de n‘avoir vécue qu‘un mauvais rêve.
Mais elle se trompait, ceci était loin d’être un rêve, elle se trouvait belle et bien dans l’eau, saignait et se noyait dans une eau profonde et froide et ce en pleine nuit.


Dernière édition par Tomoko Akamatsu le Mar 26 Fév - 16:40:05, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Mar 26 Fév - 16:28:04

La lune blanche et éclatante, étincelait dans la nuit noire ; sa claire lueur déchirait la pénombre, sa pâle lumière transperçait l’obscurité et éclairait Jambo. Le jeune homme, debout dans la barque qu’il avait construite, plantait sa perche dans les eaux sombres et boueuse. Comme toutes les nuits, il était allé poser des cages à crabes le long du rivage. Et chaque matin, lorsque l’aube soufflait sa lumière dorée, il venait chercher dans ses casiers de bois, tourteaux et écrevisses qui servaient à remplir l’incroyable trou qui lui servait de ventre. Mais à cette heure, la nuit étendait encore son sombre voile de ténèbres sur le monde.

Jambo, sur son embarcations de fortune, glissait doucement sur le liquide obscure et opaque, se laissant bercer par les remouds. Il approchait du port et voyaient, de plus en plus distinctement, ses lumières, tremblantes dans la nuit. Il était rare de croiser quelqu’un si tard. Parfois, un pauvre gaillard, étendu dans le caniveau, cuvait la vinasse de sa nuit d’ivrogne. Il arrivait que, dans le silence nocturne, des loubards discrets règlent des affaires louches. Parfois, un vieux loup de mer, le dos courbé sous la voûte étoilé scintillante, contemplait le large, des larmes coulant dans le sillon de son visage ridé.

Alors, cette nuit là, il crut d’abord que la fatigue lui jouait un tour lorsqu’il vit ce qu’il vit. Mais le bruit de l’eau endormie qui s’agite soudainement dans des gerbes de gouttes qui scintillent dans la nuit, le ramena vite à la réalité. Plus il se rapprochait, maniant, aussi vite qu’il pouvait, sa longue perche dans l’eau profonde et vaseuse, plus le combat entre le noyé et les flots qui les submergeaient s’atténuait.

Jambo plongea. Sans réfléchir. Le froid mordait sa chair. Il ouvrit les yeux dans l’eau à la recherche du corps qui s’enfonçait dans les profondeurs. Mais il ne vit rien. Une nuit sans étoile. Un silence lourd et vibrant. Il agitait ses bras, lentement, cherchant à toucher le noyé. Il s’enfonça à son tour dans le gouffre obscure.

Il sentit quelque chose. S’y accrocha. Il tenta de remonter vers la surface, tirant la lourde dépouille. Il manquait d’air. Ses tempes battaient contre son crâne, son cœur s’agitait et ses poumons étaient sur le point d’exploser lorsque l’air pénétra à nouveau dans sa bouche.

Accrocher par un bras au bois mouillé de sa barque, Jambo contempla le visage éteint du noyé. C’était une jeune femme. La lune illuminait, de ses pâle rayon, le fin et fragile visage. Il souffla une poignée de seconde. Il entreprit de pousser le corps inerte dans l’embarcation. Ce ne fut pas évident de soulever cette lourde dépouille ; mais il parvint, en manquant tout de même de se noyer.

Il monta dans la barque. S’allongea quelques instants. Il était épuisé et ne savait plus quoi faire.
Revenir en haut Aller en bas
Saya Otanashi

Nouvel(le) arrivant(e)
Nouvel(le) arrivant(e)
avatar

Âge RP : Kogara Meiyo

Race : Otori
Élèments : Voler (aile angelique), traverser la matiere, canalisation de l'energie.

MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Mar 26 Fév - 17:45:25

Saya était seule se soir la, Kogara c'était enfermé dans la forge et il semblait concentrer sur quelque chose, mais elle pouvait sentir sa présence même à cette distance l'un de l'autre, comme une connection entre elle et lui ou personne ne pouvait s'immiscer.

Elle se baladait dans le port avec pour seule compagne la lune et pour amis les étoiles qui se reflétait tel une pluies infinie dans des temps et de distances tout aussi infinis, mais quelque chose la dérangeait, comme un appel à l'aide, un cri de l'âme ou quelque chose qu'elle ne comprenait pas encore.

C'était de plus en plus tenace mais s'atténua quelques seconde avant de devenir atroce la faisait fléchir les jambes, quelques était en danger, et cette personne ne s'en rendait peut être même pas comptes.

Plus les secondes défilait et plus elle sentait une aura en perdition, elle n'était pas loin c'était sur, était-ce en relation avec se qu'avait dit Kazuki-sama en rapport avec son pouvoir?? mais elle ne pouvait pas ne pas prendre en compte se cri de l'âme.


*Saya : Mais bon sens c'est quoi sa ... je la sens si faible et si proche ou est-tu petite âme, guide moi vers toi que je puisse t'aider*

Soudain elle senti une aura non loin d'elle, mais elle faiblissait de plus en plus jusqu'à devenir infime.

Sous un pulsion, Saya fit sortir ses grandes ailes blanche et d'un impulsion s'envola haut dans les air à la recherche de cette âme en peine. C'est alors qu'elle sentit deux aura tellement proche d'elle qu'elle se blâma intérieurement de ne pas les avoir vue plus tôt, en même temps il faisait si noir qu'elle n'y pouvait pas grand chose ...
Elle se dirigea alors vers la frêle embarcation ou ces deux personnes était maintenant allongé apparemment hors d'allène, mais le plus grave était qu'une des deux aura s'effritait et disparaissait de plus en plus.


"Non attend moi j'arrive n'abandonne pas jeune âme !!!"

Ces mots étaient sortis d'eux même de la bouche de Saya alors qu'elle arrivai rapidement vers l'embarcation.
Elle se posa alors en faisant attention de ne pas faire trop tanguer le bateau et replia doucement ses ailes derrière elle, elle l'avait fait machinalement comme un réflex.

Elle se tourna alors vers un jeune homme a l'aura ni foncièrement blanche ni noir, mais elle pouvait sentir son exténuation a travers l'aura qu'elle pouvait voir


"Que c'est-il passer jeune homme? pourq...."

Alors qu'elle avait mis un genoux a terre pour être plus prêt du jeune homme Saya se retourna, elle avait du sang sur les genoux, beaucoup de sang ... et il ne venait pas de l'homme mais de la jeune fille derrière elle, elle ne maitrisait pas encore son don et les deux personne étaient trop proche pour différencier les aura a longue distance.
Elle se retourna alors immédiatement et s'approcha de la jeune fille inanimée par terre.
Rien qu'a son aura, Saya savait qu'elle était très mal au point, aussi bien physiquement que mentalement.


"Non petite fille ne part pas maintenant, reste avec moi je suis la maintenant je vais t'aider ... par les esprit de bien faite qu'un miracle se produise sauver cette âme en détresse"

Saya étala alors pleinement ses grandes ailes au maximum, elle savait qu'elle allait avoir mal mais il fallait le faire elle n'avait pas le choix, elle posa ses mains sur les plais qu'elle avait tout de suite vue sur la jambe de la jeune fille comment avait-elle pus ce blesser ainsi ... qui avait bien pus faire sa ???

*Saya : Esprit du bien prêter moi votre force, aider moi à sauver cette enfant*

Alors les ailes a Saya commencèrent doucement à briller comme attirant vers elles les faveurs de la lune, Saya avait mal mais elle devait supporter cette douleur, elle devait apprendre à contrôler tout cela et Kazuki-sama sera la pour sa.
La lumière était de plus en plus vive comme la douleur de Saya puis elle senti l'énergie accumuler dans ces ailes passer a travers son corps la libérant de la douleur au fur et à mesure du procéder et aller en direction de la jeune fille ravivant la flamme de sa vie et son aura, de son point de vue, Saya aurait pus croire que l'aura de la jeune fille se nourrissait de son énergie.

Enfin elle retira les mains de la jambe de la jeune fille qui ne saignait plus désormais avant de l'entourer de ses bras et de ses ailes l'enferment dans un cocon de douceur et d'amour, elle semblait en avoir besoin.


"Tout va bien calme toi je suis la maintenant jeune fille"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Mar 26 Fév - 18:55:03

Jambo, était à bout de souffle, les yeux perdu dans les étoiles. Il venait de tirer une jeune femme des eaux sombres, mais il ne savait que faire pour la sauver de la mort.

Le jeune Shinigami s'en remit donc à Dieu, implorant le Seigneur de lui pardonnez sa faiblesse et de sauver cette vie qui s'enfuyait chaques secondes un peu plus. Alors qu'il priait, un ange aux ailes de lumière passa au dessus de sa tête et se posa dans sa barque.

Il se redressa brusquement, contemplant ce miracle. Aucun mot ne venais. Il restait silencieux, l'esprit troublé et le coeur débordant d'émotion.
Revenir en haut Aller en bas
Itotsu Mizuno

Nouvel(le) arrivant(e)
Nouvel(le) arrivant(e)
avatar

Âge RP : déja vue,déja trouvé,déja perdu voila pouquoi je ne cherche plus

Race : Del sol
Élèments : Invisibilité, traverser les matières solides

MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Mer 27 Fév - 0:49:29

Tomoko se trouvait dans un train, elle voyait défiler des paysages de montagne. Elle ne savait nullement où elle se trouvait et elle s’en fichait à vrai dire. Elle se sentait las et fatiguée. Le train continua à avancer avant de soudain s’arrêter. Elle descendit donc et se mit à marcher, soudain elle sentit une douce odeur, une odeur salée et sucrée en même temps, l’odeur des Okanomiyakis, une spécialité japonaise faite à base de riz. Tomoko le savait maintenant. Elle savait qu’elle se trouvait au Japon. Pourquoi donc était-elle la ? N’était-elle sensée être dans le monde des shinigamis ? Où alors le monde des shinigamis n’était-il qu’un lui aussi qu’un rêve ? Mais la aussi elle s’en fichait, d’ailleurs il n’y avait pas grand-chose au monde qui l’intéressait vraiment.

Puis, elle monta dans un nouveau train. Ce train était différent du train précédent? Au lieu de refléter des paysage, on voyait par delà les fenêtres les souvenirs de Tomoko. Pas n’importe lesquels, ses plus beaux souvenirs et les plus joyeux. Le train s’arrêta au souvenir le plus heureux de Tomoko. Elle et Motoko se baladaient dans une prairie en toute illégalité bien sur, et se regardaient le ciel. Puis Motoko se mit à arracher la pelouse et à embêter Tomoko. Celle-ci s’en fichait mais Motoko se montra si embêtante que celle-ci se mit elle aussi à lui lancer de l’herbe. Au final, elles étaient couvertes de terre et au moment où Motoko s’apréttait à revenir à nouveau, elle trébucha et tomba sur Tomoko qui trébucha à son tour. Elle dévalèrent ainsi une pente en se cognant de partout. A la fin de la pente, plus sales que jamais, elles se mirent à rire à en perdre haleine. Puis vint ensuite le propriétaire des lieux qui se mit à leur courir après en tenant un râteau dans ses mains suite de quoi elles durent fuire et furent obligées de se cacher jusqu’à la tombée de la nuit. Sans doute était-ce le premier et le tout dernier fou rire de Tomoko.
Quoi qu’il en soit, en voyant ce merveilleux souvenir, Tomoko sourit d’abord puis versa une larme.
Quel doux souvenir. La vue de ce spectacle éveilla chez Tomoko une profonde nostalgie.

Puis elle descendit à cet arrêt et au moment où elle s’apprêtait à rejoindre ses doux souvenirs qui signifiaient sûrement la fin de tout, une terrible douleur la frappa. Comme si des milliers de lames la transperçait en même temps. Elle avait mal, elle se tordait de douleur en voyant son doux souvenir s’éloigner de plus en plus. Elle avait mal, une douleur insoutenable gagna sa poitrine l’empêchant de respirer quand soudain elle entendit une douce voix qui la réveilla. Elle ouvra les yeux et se retrouva dans les bras d’une inconnue.

Que s’était-il passé ? Le rêve où Tomoko se noyaient dans des eaux ténébreuses n’était donc pas un rêve. Tomoko ne s’était rendue compte de rien, alors qu’elle sombrait au fond de l’eau, une main l’empoigna par le bras puis la tint par la taille et la remonta à la surface avec bien des peines. L’inconnu était apparemment un homme car la pression de l’eau, la pénombre et le poids de Tomoko serait trop lourd à porter pour un femme, en tout cas pour une femme " normale ".

Tomoko se voyait donc hissée dans la barque de cet inconnu. Elle, toujours inconsciente, perdait peu à peu la vie qui lui avait été accordée. La flamme était en train de s’éteindre inexorablement pendant qu‘elle revoyait se vie en flash back. L’inconnu étant essoufflé allongea Tomoko dans la barque avant de s’allonger à son tour. Il semblait perdu et ne savait pas ce qu’il fallait faire.

C’est alors qu’apparut une magnifique femme ailée. Cette femme soigna Tomoko de sa plaie non sans souffrance et prit celle-ci dans ses bras la préservant ainsi du froid et la protégeant de ses immenses ailes.

Après que Tomoko eu ouvert les yeux elle mit quelques instants à réaliser, puis elle referma à nouveau les yeux et se laissa bercer encore quelques instants par le doux parfum de cette femme. Puis, elle ouvrit à nouveau les yeux et se mit à remuer. Cette fois, la femme la remarqua et desserra un peu son étreinte afin que Tomoko puissent parler. Tomoko regarda alors cette inconnue droit dans les yeux et lui dit :


" Où sommes-nous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya Otanashi

Nouvel(le) arrivant(e)
Nouvel(le) arrivant(e)
avatar

Âge RP : Kogara Meiyo

Race : Otori
Élèments : Voler (aile angelique), traverser la matiere, canalisation de l'energie.

MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Mer 27 Fév - 12:21:11

Les minutes défilaient et l'étreinte de Saya ne perdait rien en chaleur et en amour, la jeune fille avait l'air si malheureuse que Saya ne pouvait qu'être protectrice avec elle

Au bout de quelques nouvelles minutes la jeune fille ce mis à bouger comme pour lui montrer qu'elle était réveillée et consciente.

Saya ouvrit alors doucement ses bras ainsi que ses ailes, la jeune fille était réchauffée mais était toujours mouillé, il ne fallait pas rester la trop longtemps sinon elle allait prendre mal.


Son regard croisa celui de la jeune fille et c'elle-ci lui dit :

" Où sommes-nous ? "

Saya lui sourit alors doucement avant de s'assoir sur la barque et de mettre la jeune fille sur ses jambes et de l'entourer de nouveau de ses grande ailes pour la tenir au chaud dans un doux cocon de chaleur.

Son Yukata était rouge de sang de terre et d'eau mais cela n'avait pas d'importance, maintenant la jeune fille était hors de danger, il lui faudra du repos certes mais sinon tout allait bien.


" Bonjour jeune fille, nous sommes sur la barque du jeune homme derrière nous je présume et je me nomme Saya, Saya Otanashi "

Sa voit était chaude et douce, pleine de vie et de sentiment, l'aura de la jeune fille se renforçait en même tant qu'elles parlaient, Saya pouvait aussi sentir que le jeune homme reprenait des forces.

"Tu es tombé dans le lac et la personne derrière nous ta sortis des eaux, mais par les esprit du bien comment as-tu fait ou plutôt qui ta blesser à la jambes comme cela, tu as de la chance que j'ai réussi a te soigner, jene maitrise pas encore pleinement ce nouveau pouvoir, Kazuki-sama n'a pas encore pus m'introduire pleinement dans mes nouveaux pouvoirs, mais je suis heureuse d'avoir pus sauver ta vie, il aurait été si dommage de perdre une aussi joli jeune fille non? d'ailleur qu'elle est ton nom?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itotsu Mizuno

Nouvel(le) arrivant(e)
Nouvel(le) arrivant(e)
avatar

Âge RP : déja vue,déja trouvé,déja perdu voila pouquoi je ne cherche plus

Race : Del sol
Élèments : Invisibilité, traverser les matières solides

MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Mer 27 Fév - 18:57:06

Quand Tomoko posa cette question, elle se vit asseoir sur les jambes de cette inconnue. Tomoko ne vit pas très bien dans le pénombre mais semblait-il qu'elle lui souriait. Elle déploya à nouveau ses ailes et entoura encore Tomoko d'un cocon de douceur. Tomoko ne pouvait très bien distinguer mais la jeune femme sur qui elle était assise était magnifiquement belle. mais dans ses bras, elle sentait comme une odeur de sang. Elle se présenta et lui décrivit l'endroit où elle se trouvait elle et apparemment le jeune homme qui l'avait sauvée. Tomoko tourna la tête vers l'homme qu'elle voyait en face d'elle. Elle ne distingua pas très bien à cause de la pénombre mais celui-ci semblait surpris et exténué. Elle le regarda quelques instants et se mit à regarder au alentour.
Pourquoi était-elle là ? Que s'était-t-il passé ? Pourquoi la barque était-elle inondée de sang alors que personne n'était blessé.
Puis cette dénommée Saya éclaircit enfin la lumière du tourment de Tomoko, elle lui raconta qu"elle était tombée dans le lac, que l'homme en face d'elle l'avait sauvée de la noyade et qu'elle s'était blessée à la jambe. Pourtant quand Tomoko regarda sa jambe, il n'y avait pas de blessure visible. Elle lui parla aussi de Kazuki-sama pour finir par lui demander son nom. Tomoko ne comprenait pas très bien. elle essayait de se souvenir mais quand elle chercha dans sa mémoire il y avait un gros trou.
Tomoko la regarda droit dans les yeux, regarda à nouveau cet homme avant de répondre dans un murmure très infime que seul elle et peut-être lui s'il avait de bonne oreille étaient à même d'entendre :


"Je m'appelle Tomoko. Tomoko Akamatsu."


Le silence se fit sentir comme d'une tension dans l'air. Elle regarda à nouveau au alentour et réfléchit encore quelques instants quand soudain une idée germa dans son esprit :


*Cet homme, il n'aurait tout de même pas ...?*

Tomoko fusilla du regard cet inconnu, bien que celle-ci ne vit rien de cet yeux. Tomoko essayait de se souvenir et plus elle essayait plus elle ne se souvenait plus de rien. Se pourrait'il que cet inconnu est tenté de l'assassiner ? Cela était tout à fait probable. Selon l'hypothèse de Tomoko,
elle aurait atterrie dans cette barque par on ne sait quel miracle et qu'ensuite cet homme est tenté de l'assassiner, Tomoko étant blessée à la cuisse se serait débattue et serait tomber à l'eau avant que celui-ci ai réalisé qu’il ne valait mieux pas qu’elle reste ici et l’ai remontée à la surface.
( Bien sur, nous savons tous que cette version est fausse ). Il semblait évident pour elle que cela s’était passé comme cela.
Tomoko regarda à nouveau Saya qui attendait que celle-ci lui réponde. Puis elle dit enfin dans un murmure encore plus bas :


" Je ne sais pas comment ni par quel miracle j’ai atterri ici. Quand j’y repense, il y a un trou noir et je ne me souviens plus de rien de l’incident qui vient de se passer. Je ne me souviens ni de mettre fait blessée ni d’être tombée à l’eau mais je pense que sûrement ce jeune homme qui se trouve juste en face lui connaît la réponse à ce mystère."



Tomoko se tourna à nouveau vers l’inconnu et lui dit :


" Puis-je me permettre de vous demander votre nom ainsi que votre clan ?"


Elle ne le disait pas clairement et nettement mais elle était en train d'accuser délibérément cet inconnu parfaitement innocent, coupable du seul fait de n'avoir rien sut faire pour la sauver étant bien sur trop fatigué mais cela n'était pas un crime n'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Ven 29 Fév - 2:35:29

" Je me nomme Jambo. "

Dit sombrement le Shinigami en se levant. La barque de bois craqua sous son poid et vascilla dans les eaux noires. Il saisit la longue perche ; commenca à sonder les profondeurs obscures et vaseuses et fit avancer la petite embarcation.

" J'appartiens au Clan Tohan. Je ne me suis posé aucune questions au moment de plonger dans les flots glaciaux pour vous sauver. Et voilà que maintenant, revenue à la vie, grâce soit rendu au ciel, vous vous posez des questions sur l'homme que je suis. "

Le quai du port n'était plus qu'a quelques mètres. Il se pencha et saisit une corde nouée qu'il lanca sur une accroche d'amarrage. Il se tourna, une sourire triste sur les lèvres.

" Désolé Dame Akamatsu, je ne peux répondre à vos interrogations. J'ai simplement apercu un être se débattre dans la mer ténèbreuses. J'ai compris que ses dernières forces s'échappaient, qu'il perdait peu à peu la lutte de sa survie. "

Jambo se tut en tirant la corde, rapprochant la barque du ponton de bois.

" Cela aurait pu être n'importe qui, un homme ou un chien, j'aurais tout fais pour le tirer des eaux ténébreuses de la mort."

Il sauta sur le quai. Sans un regard pour l'autre Shinigami dont il semblait avoir oublié la précense, il tendit une main à Tomoko.

" Si le destin m'a mis sur votre chemin, c'est que le Seigneur, qui tiens la plume de nos vies entre ses mains divines, à voulu que je vous sauve cette nuit. Je ne répondrais pas en compte vos dires suspicieux. Adieu. "
Revenir en haut Aller en bas
Itotsu Mizuno

Nouvel(le) arrivant(e)
Nouvel(le) arrivant(e)
avatar

Âge RP : déja vue,déja trouvé,déja perdu voila pouquoi je ne cherche plus

Race : Del sol
Élèments : Invisibilité, traverser les matières solides

MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Dim 2 Mar - 14:37:06

Tomoko avait dit cela sans se rendre compte que c'était extrêmement méchant.
Tomoko attendit une réponse. Celui-ci se nommait Jambo et appartenait au clan Tohan. Il lui reprocha de l'accusation même s'il ne l'avait pas dit clairement. Il prit alors la corde et la lança sur une accroche d'amarrage. Tomoko ne voyait pas très bien mais un sourire triste se lisait sur son visage.
Puis, il sauta sur le quai et tendit sa main à Tomoko. Celle-ci toujours dans les bras de Saya, le regarda quelques instants droit dans les yeux dans le but de trouver quelque mensonges que ce soit. Elle n'y trouva rien d'autre qu'un océan de paroles vrai et justes. Incroyable !! Il ne mentait pas !! Mais alors...
Elle cessa de le dévisageait et concentra ses yeux vers la main. Elle se dessaisit de l'étreinte de Saya et lui :


"Merci beaucoup"

Elle prit la main du dénommé Jambo et c'est avec un élan de culpabilité qu'elle dit en un murmure tout en essayant de se justifier plus pour elle-même que pour lui :

"Je suis désolée. Vraiment. Je ne me souviens pas très bien de ce qui s'est passé. Et puis, je n'ai pas toujours eu que de bons moments avec les Tohans."

Tomoko dit cela en se souvenant de ce qu'il c'était passé dans la foret avec une jeune femme Tohan et Alain. Puis, alors qu'il l'aidait à remonter le quai. Elle vit une chose briller. La chose était illuminé par les reflets de la lune. Elle regarda la chose quelques instants. *Hum...*
Waaaaaaaaaaah !!!!!!! C'était un poignard de diamants. Son poignard de diamants. Celui-ci même avec lequel elle s'était poignardée. Avec de grandes peines pour essayer de combler le trou de sa mémoire, elle se souvint enfin, de ses rêves, de sa fureur, de son automutilation, de sa noyade dans le lac. Quelle horreur !! Tomoko s'en souvenait maintenant. Elle regarda avec peine le shinigami. Et quand il eu fini de la hisser. Tomoko lui lâcha la main et toucha ses lèvres? Ceci eu pour effet de faire disparaître le poignard comme s'il s'évaporait dans l'air. Tomoko eu envie de fuir, elle ne pouvait tout de même pas leur annoncer que c'était elle qui c'était fait cela, surtout après avoir accusé Jambo.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saya Otanashi

Nouvel(le) arrivant(e)
Nouvel(le) arrivant(e)
avatar

Âge RP : Kogara Meiyo

Race : Otori
Élèments : Voler (aile angelique), traverser la matiere, canalisation de l'energie.

MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Lun 3 Mar - 21:49:44

Saya était restée impassible devant l'échange des deux jeunes gens, elle savait que le jeune Tohan était innocent car d'apres son aura il ne mentait pas.

Alors que tomoko ce libérait de l'etreinte de Saya pour parler avec Jambo, l'échange fut tout d’abord quelque peut violent mais les deux jeunes gens finirent par comprendre que le pauvre Jambo n'était pour rien dans les déboires de Tomoko.


Apres que Tomoko fut monté sur la berge du port, Saya voleta elle aussi sur la berge afin de rejoindre les deux jeunes gens.

"Tu sais Tomoko, tout les Tohans ne sont pas des brutes sanguinaires, Jambo à l'air d'une personne tout a fait normal tu ne trouve pas, ils ont juste choisi la voie du corps plutôt que celui de l'esprit.
Pourtant certain parmi eux maitrise aussi la voie du combat par l'esprit et garde cela pour eux afin de ne pas mettre les nouveaux dans l'embarra, d'ailleurs certain son même asser doué pour cela et peuvent cacher bien des secrets tu sais.
Ne juge pas les autres de peur d'être juger jeune fille, c'est un chose qu'il ne faut pas faire car des ces jugements prédéfinis tu pourrais un jour avoir des soucis.
Je te conseil d'aller voir Kogara à la forge, tu pourrait être étonner de voir a qu'elle point certain Tohan peuvent aimer la grâce et la délicatesse, soit aimable avec lui et il te le rendra bien."

Son visage exprimait une douceur et une délicatesse rare et tout chez elle était féminité, soudain alors que ses ailes était restées ouverte, elle se remire à briller, et elle senti la vague de puissance de nouveau envahir son corps qui irradiait a partir de ses ailes d'une douce lumière blanche qui baignait le petit groupe leurs redonnant de l'énergie et soignant leur dernière blessure ou fatigue.

Contre toute attente, Saya avec un effort de volonté réussi a ne pas trop souffrir de cela, son pouvoir c'était activé comme détectant quelque chose a soigner.


"Il va falloir faire quelque chose pour sa, j'ai bien du travail moi aussi..."

D'une pensée, ses ailes disparurent dans une petite vague de plume blanche, son Yukata toujours maculer de sang.


"Ne t'en fait pas Tomoko, je suis sur que Jambo peut comprendre que tu te soit perdu, on n'echappe pas à une mort noyer sans perdre un peut le sens des réalisées ... mais tu dit avoir eu des soucis avec des Tohans ? Que t'est-il donc arriver ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Itotsu Mizuno

Nouvel(le) arrivant(e)
Nouvel(le) arrivant(e)
avatar

Âge RP : déja vue,déja trouvé,déja perdu voila pouquoi je ne cherche plus

Race : Del sol
Élèments : Invisibilité, traverser les matières solides

MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   Mar 4 Mar - 19:32:18

Tomoko se sentait rougir de honte. Elle s'apprêtait à fuir en courant à toutes jambes, une douce lumière les envahit. Saya, dont elle avait totalement oublié la présence, avait remonté, elle aussi la berge en utilisant ses ailes. Puis, elle se mit à lui parler des Tohans, d'un dénommé Kogara et du fait de ne pas juger trop vite. Mais qu'y pouvait-elle ? Dès son arrivée ici, elle avait choisi son clan et dès lors, on lui avait appris à se méfier des Tohans, leurs ennemis jurés. Et maintenant, on lui apprenait de ne pas trop juger. Qui avait raison, qui avait tort ? Pourquoi y avait-il toujours eu des querelles entre Tohans et Seishu ? Pourquoi ? Tomoko la regardait sans exprimait le moindre son, comme apaisée par son doux parfum et sa beauté telle qu'aucune mélodie ne saurait décrire.
Puis, ses ailes disparurent et elle lui demanda qu'elle avait été ses soucis. Tomoko regarda à nouveau Jambo, puis de nouveau vers l'endroit où son poignard avait disparut et de nouveau elle regarda Saya.


"Je... je..."

Elle se tut. Saya lui sourit et lui caressa doucement les cheveux. Ah !! C'était agréable, personne ne lui avait jamais caressé les cheveux. Saya lui fit signe de continuer. Alors elle dit dans un murmure :


"C'est une longue histoire, un jour dans la forêt, mais je ne veux ennuyer personne."

Tomoko se tut à nouveau. Elle regarda Saya droit dans les yeux et ne supporta pas plus longtemps de lui mentir. Elle lui lança un regard implorant comme une pitié et regarda à nouveau Jambo et dit en parlant comme elle ne l'avait pas fait depuis longtemps, c'est-à-dire en parlant à voix haute sans son murmure habituel :

"Je suis vraiment désolée, vraiment. Je... je..."

Elle se tut à nouveau ne trouvant pas les mots. Et une dernière fois elle regarda Saya. Son sourire lui rappelait une personne chère, cela était agréable et en même temps extrêmement douloureux. Elle ouvrit la bouche pour dire ce qu'il s'était réellement passé mais aucun son n'en sortit. Pourtant elle avait tant envie de parler mais n'essaya plus comme terrorisée par quelque chose.

Flash back :

Tomoko et la première à s'exprimer et parle à sa soeur Motoko.

"-Motoko, pardonne-moi. Tu es ma sœur, nous n’avons pas la même mère mais
nous avons le même père or mon unique but est de le tuer.
Alors, tu vas rester ici et tu ne viendras pas avec moi car j’ai peur de te faire souffrir.

-Quoi ? Tomoko, est-ce que c’est bien vrai ? Mais pourquoi veut-tu tuer notre père ?
On pouvait enfin former une vraie famille et toi, tu veux le tuer ? Je ne te laisserai pas faire !!
-Motoko, tu ne connais pas cet homme.
-Voila pourquoi, je veux qu’il reste en vie. Tu ne le tueras pas !!!
-...
- Je te hais !!! Tu veux détruire mon rêve le plus cher. Tu n’es qu’une tueuse !!"


Je te hais, je te hais, je te hais. Ces mots résonnaient en elle comme une torture. Elle la regarda une dernière fois et sentit un liquide chaud et salé lui envahir les yeux. Une larme se fit voir. Ses lèvres s'entrouvrirent pour laisser place à un murmure décrivant le mot :

" Merci "

Puis, elle poussa légèrement Saya pour se dégager de ce toucher trop douloureux à assumer. Et elle courut vite, sans savoir où elle irait, sans rien voir aux alentours en espérant courir plus vite que la douleur qui la gagnait. Courir pour s'enfuir et oublier. Et dans la nuit froide et menaçante, elle se laisserait ronger par les ténèbres venues du fond de son coeur comme de grands cris poussés du plus profond de son âme qui réclame : "remords". Aucunes larmes ne lui étaient permises et surtout pas devant autrui, juste de grandes souffrances bercées d'une triste solitude. .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Noyade en pleine nuit. [ Libre ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Noyade en pleine nuit. [ Libre ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débarque en pleine nuit [PV Ninon et JB]
» En pleine nuit
» Un ado dans l'obscurité lumineuse de la nuit [libre]
» Une mélodie dans la nuit [LIBRE]
» Astre de nuit [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ Shinigami World ~ :: ~ Shinigami Tales ~ :: ~ Laiyos ~ :: ~ Port ~-
Sauter vers: